Fleur musicale

Posté le 9 juillet 2011

Blanches ou noires sous les doigts

Les ivoires s’enfoncent tremblent et tonnent

Blanches ou noires sous les doigts

Les notes se répètent s’étouffent et sonnent.

La transparence des yeux

Laisse filtrer la lumière émanant du coeur

Eclairant les portées aux croches sinueuses

Aux silences posés, aux soupirs de bonheurs.

Ainsi les fleurs rèvent aussi de concertos

Et de leurs souples tiges agitent les marteaux

Distillant dans l’éther de douces harmonies

Ainsi fait la pianiste fleur, ainsi fait mon amie.

Il n'y a actuellement pas de commentaire pour cet article.

Laisser un commentaire