Trilogie macabre.

Posté le 9 juillet 2011

10/10/2009 Triste

Salut cousin

Trop tôt, beaucoup trop tôt… Parti avant de connaître toutes les saisons de la vie.

Frappé au coeur de ton été en ce sombre jour d’automne.

Tu as fait déborder nos coeurs, couler des rivières salées sur les joues, laisssant dans ton sillage de vie  un petit plant de Vanille déjà flêtri de chagrin et que tu ne verras pas fleurir.

Ami,  Fils,  Frère,  Cousin, Compagnon attentif,  Père affectueux… tu as été tout cela et plus encore et tu le resteras.

Tes rires d’Auguste se sont tus et leurs échos résonneront longtemps au fond de chacun de nous.

Adieu cousin,  au-revoir Bruno , Salut l’artiste.

22/10/2009Triste

Au-revoir Eve

Et voilà Eve.. Tu as quitté notre paradis, nous laissant, pauvres pommes, trognons bourrés de pépins.

Plus faim de mots. Plus soif d’écrire .

Que ton chemin silencieux ne s’écarte pas trop du notre; on gardera ton petit nuage pour le jour où tu reviendras.

Car ce n’est qu’un au-revoir mon amie.

Bonjour Tristesse

30/11/2009 Triste

Les moissons de l’Ankou

Après un fauchage sauvage et hors saison, nous pouvions espérer que les fenaisons macabres étaient terminées.

Tapi dans l’ombre, l’Ankou n’avait pas dit son dernier mot. Il a entreprit ainsi une nouvelle moisson d’âme et du fil de sa faux vient de coucher sans faillir l’aïeulle de la famille.

Les pluies de larmes ont de nouveau coulé devant ce nouveau champ dévasté. Unis dans la douleur, nous continuons notre chemin

Quoique plus attendue que la disparition de Bruno, celle de Clémentine prolonge le chagrin que nous n’avons pas eu le temps de panser.

Bon Voyage Clémentine

Il n'y a actuellement pas de commentaire pour cet article.

Laisser un commentaire